Parcours d’une joueuse d’échecs semi-professionnelle

Après mes études d’urbanisme, j’ai décidé de prendre un temps pour me consacrer exclusivement aux échecs. J’ai donc été semi-professionnelle voire professionnelle pendant presque deux ans. C’est pourquoi je voudrais retracer ici mon parcours et faire partager mon sentiment à propos de la mixité aux échecs.  

J’ai commencé les échecs à 6 ans ; c’est mon père qui m’a appris. J’ai d’abord regardé mon frère et mon père jouer ensemble avec une admiration sans borne. Puis ce fut à mon tour d’apprendre les règles. Peu de temps après mes parents m’inscrivaient dans le club d’échecs d’Ermont, la ville de mon enfance et de mon adolescence. Je me débrouillais franchement bien : après quelques mois d’échecs, j’ai fini 4ème dans un petit tournoi avec les enfants. Ce tournoi était mixte, comme tous les tournois du dimanche organisés pour les enfants. Je finissais très souvent aux places d’honneurs, plusieurs fois première, devant des garçons bien entendu et personne ne s’en étonnait. J’ai même gagné un tournoi en étant surclassée de deux catégories. Les gens venaient féliciter mes parents et quelques entraîneurs s’intéressaient même à moi. Tout commençait donc fort bien.

Lire la suite

Quiz: Testez vos connaissances sur la mixité des activités sportives.

Nous vous proposons un quiz tiré du livre « Les femmes ne sont pas faites pour courir ». Sur les discriminations sexistes dans le sport, Patrick Boccard. Vous trouverez certaines réponses dans le résumé du livre que nous avons publié sur le site ou bien en lisant directement l’ouvrage.

 

  1. Qui a dit « Les JO doivent être réservés aux hommes, le rôle des femmes devant être, avant tout, de couronner les vainqueurs » ?
  • Le soldat de Marathon
  • Pierre de Coubertin
  • Hitler
  1. Quel est le pourcentage de femmes parmi les licenciés des fédérations sportives françaises ?

Lire la suite

Résumé du livre « Les femmes ne sont pas faites pour courir ». Sur les discriminations sexistes dans le sport, Patrick Boccard. Égale à égal.

70119151

Un peu par hasard, dans une belle librairie du Vieux Nice, je suis tombée sur ce petit bouquin. Je ne connaissais pas l’auteur mais je me suis décidée à l’acheter quand même. Je vous retranscris ici les grands axes de cet essai que je vous encourage à consulter si vous en avez l’occasion. Il a l’avantage d’être court et clair et de donner quelques chiffres qui nous seront sans doute de grande utilité au moment de les confronter aux données échiquéennes. 

 

Lire la suite