Sophie Aflalo et la mixité des Championnats de France jeunes

Courte introduction

Quand j’ai soumis ma candidature à la Commission des Féminines en mai 2013, ma lettre de motivation indiquait : « je considère qu’il est primordial de valoriser la mixité et surtout auprès des jeunes, notamment en supprimant les championnats jeunes féminins » au profit de championnats exclusivement mixtes.

Mes opinions en entrant dans cette commission étaient donc on ne peut plus claires. Une fois entrée dans la commission, j’ai interrogé quelques joueuses et animé une soirée de discussion sur le thème de la mixité à l’Open de Sélestat en février 2014.

Suite au compte-rendu de cette soirée à la commission féminine, j’ai reçu de la présidente de la commission la réponse suivante : « Faisons bien attention de ne pas dénigrer les mesures prises par la FFE en faveur des femmes qui sont plutôt bien acceptées par une bonne majorité d’entre elles ! »

Je suis peut-être paranoïaque, mais j’ai quand même un tout petit peu interprété cette réponse comme un refus de toute discussion des mesures actuelles. Les joueuses d’échecs sont têtues : l’objectif n’a pas été abandonné et vous connaissez la suite, la pétition, la fin de non-recevoir de la FFE, la création de l’association, etc.

Aujourd’hui nous publions – avec l’accord des personnes concernées, bien sûr – les propos recueillis : ici ceux de Sophie Aflalo.

Lire la suite

Les « féminines » sont d’abord des joueuses d’échecs

Récemment, sur un forum échiquéen bien connu, un club publiait une annonce pour un tournoi féminin, et le premier commentateur, taquin, de s’exclamer « C’est bien la peine de signer des pétitions… » – faisant bien sûr allusion à la genèse épique d’Échecs & Mixte !

Après quelques échanges habituels sur le sujet, l’annonceur pose la question fatidique :

« A part boycotter (!) les tournois féminins, que proposez-vous concrètement pour faire avancer les échecs féminins ? »

Lire la suite

Focus sur Sandra Roubin, représentante des joueuses à la Fédération Royale Belge des Échecs

Sandra Roubin est représentante des joueuses à la Fédération Royale Belge des Echecs depuis 2013. Elle est aussi titulaire d’un master en sociologie-anthropologie. Son mémoire, écrit en 2014, est intitulé « Échecs et genre – À propos de la pratique du jeu d’échecs en club ». Il vient d’être récompensé par le deuxième prix 2015 de l’Université des Femmes (prix qui récompense chaque année des mémoires en études de genre). Pour l’occasion, nous reproduisons ici un de ses articles, paru dans Le pion f n°164 d’octobre à décembre 2014.

Lire la suite

Proposition alternative à la `féminine obligatoire’

féminine-obligatoire

Mes réflexions sur la mixité aux échecs ne s’arrêtent pas aux championnats de France jeunes. Dans mon expérience de joueuse d’échecs, la question de la mixité est aussi fondamentale en ce qui concerne les interclubs. La volonté de pousser à la mixité est à mon sens une excellente chose. Pourtant j’ai longtemps été mal à l’aise avec la règle de la (et donc mon statut de) `féminine obligatoire’. Dans la première partie de ce texte, j’avance quelques inconvénients de la règle actuelle. Dans la deuxième partie, je propose une règle alternative. Enfin, le fichier excel joint à la fin du texte facilite le calcul de la règle alternative.

Lire la suite