Elles-lections

Femme-Vote[1]

Les élections en vue du renouvellement du comité directeur de la FFE auront lieu début décembre 2016. Vu les statuts, la date limite pour le dépôt des listes est pour bientôt (5 mois calendaires avant la date fixée pour les élections, soit, si je compte bien, pour début juillet) et (je cite) :

« Chaque liste se présentant à l’élection doit comporter 24 candidats éligibles et six suppléants, dont un nombre minimal de 25% de personnes de chacun des deux sexes lorsque la proportion de licenciés de l’un des deux sexes est inférieure à 25 %, ou de 40% lorsque cette proportion est supérieure ou égale à 25 %, conformément à l’article L. 131‐8 du Code du Sport. Pour garantir cette représentation, chaque liste doit comporter un nombre égal de personnes de chacun des deux sexes dans les 12 premières places ».

Cette élection sera évidemment l’occasion de débattre et de confronter des idées et des visions. Sans vouloir être exhaustive et sans mettre un quelconque ordre de priorité, je citerais le développement harmonieux des secteurs professionnel et amateur, la place des clubs scolaires, les partenariats avec différents sponsors, le regroupement des régions mais aussi, bien sûr, les questions que l’association Echecs&Mixte ! soulève quant à la place des femmes à la FFE et, de façon plus générale, dans le monde échiquéen.

En tant que personne morale, l’Association n’a pas vocation à déposer une liste. De plus, l’association doit rester indépendante et libre de ses opinions. Par suite, étant présidente de l’association, je ne serai pas candidate sur une quelconque liste. De fait, je considère avoir la fibre militante plutôt que des ambitions politiques, contrairement à ce que certaines personnes ont pu croire ou prétendre, qui se reconnaitront. En revanche, chacun des membres de l’Association, homme ou femme, est vivement encouragé à défendre les idées prônées par E&M ! et à se présenter, s’il le souhaite, sur la liste de son choix. Il est bien compris que chaque membre est libre de ses actes mais que le bon sens laisse supposer que cette personne aura jugé, en son âme et conscience, que la liste qu’elle aura retenue est la plus en accord avec les idées avancées par E&M !.

A ma connaissance, à l’heure où j’écris ce billet, il n’y a que deux candidats déclarés à la présidence de la FFE mais, si jamais j’avais manqué la candidature d’autres personnes, qu’elles me pardonnent, cet oubli n’est en rien volontaire. Par ailleurs, La date limite de dépôt des listes n’étant pas encore dépassée, je ne discuterai pas ici et maintenant des avantages ou des inconvénients de l’une ou l’autre liste, programme ou candidat(e). Je me contenterais de rappeler que l’association réclame la mise en place de championnats départementaux jeunes entièrement mixtes, c’est-à-dire la suppression des tournois « de féminines » dans chaque catégorie d’âge. Cette transformation pourrait se faire progressivement, en commençant par les classes d’âges les plus jeunes. A terme, il est attendu que les championnats de ligue adoptent également ce mode de fonctionnement. L’association demande aussi la suppression de l’obligation pour les clubs d’aligner une équipe en Nat.IIF, quel que soit le niveau de ses équipes en national-tout-court. Enfin, l’association aimerait aussi que dans le cadre d’une remise à plat des finances de la FFE, il soit fait un bilan comptable clair et précis du budget alloué au secteur « féminin » (déplacements, organisation de tournois, vente de pots de confitures etc.).

Ça pourrait presque ressembler à un morceau de programme, non ?

Isabelle Billard

Laisser un commentaire