Le débat FFE

Avec un peu de retard par rapport au calendrier que nous avions espéré, veuillez trouver ci-dessous les deux liens pour le débat des candidats à la présidence de la FFE, qui s’est déroulé à Vauréal.

Dans les jours qui viendront, nous vous proposerons une analyse de cette soirée. D’ici là, bonne visio !

 

Débat FFE :

https://www.youtube.com/watch?v=2CXiMMTgqUw

Questions du public (brutes de montage):

https://www.youtube.com/watch?v=gtMZyvdVAYo

 

Isabelle Billard

La guerre de trois aura bien lieu

 

Cergy Pontoise Échecs vous informe que dans un souci d’équité, et afin de faire connaitre les propositions de tous les candidats, nous avons décidé d’intégrer Monsieur Dornbusch au débat qui se déroulera le 9 novembre, ce dernier étant parvenu à se rendre disponible.

Les thèmes abordés restent inchangés et nous attendons toujours vos questions sur l’adresse mail de l’événement : debatffe@gmail.com

Que les candidats ne me tiennent pas rigueur du titre un peu blagueur que j’ai choisi.

Isabelle Billard

Vous trouverez ici le nouveau flyer de l’événement, que nous vous invitons à diffuser le plus largement possible. flyer-debat-3-candidats

 

 

Les femmes du président

Cette fois-ci, mon texte est une petite surprise destinée à diverses personnes (qui se reconnaitront sans que j’aie besoin de les citer, et qui ne sont pas toutes membres d’Échecs & Mixte !) qui avaient correspondu avec moi à propos d’une nouvelle parue sur le site de la FFE le 13 octobre 2016, brève que vous pouvez consulter en suivant ce lien.

Cette annonce d’une présidente fraichement élue au club de Roubaix et le résumé du programme affiché (haut niveau, bonne ambiance au club, cours dans les écoles) sont parfaitement sympathiques. Tout comme le scripteur ou la rédactrice anonyme de cette « brève », je souhaite longue vie au club et à son équipe dirigeante. Seulement voilà, il n’est pas habituel que les nouveaux présidents et les nouvelles présidentes de club soient annoncés sur le site de la FFE. Non pas que je trouve la justification apportée par la présidente (mettre un coup de projecteur sur un club en plein développement) répréhensible, loin de là, mais, contrairement à nombre de mes contacts qui déclaraient qu’il fallait absolument mettre en lumière au moins un autre résultat d’élection de club sur le site de la FFE, je me disais que si tous les nouveaux élus/nouvelles élues de clubs s’offraient une annonce sur le site fédéral, ça risquait de provoquer une lassitude chez les lecteurs et un embouteillage conséquent des pages web.

En effet, en quoi cette nouvelle a-t-elle été jugée suffisamment intéressante pour apparaitre sur le site ? Parce que le président est une présidente ? Parce qu’elle est la première à y avoir pensé ? Parce qu’elle a tout simplement contacté un/une des responsables du site avec un petit texte et que celui-ci a été quasi automatiquement publié ? Pour d’autres raisons que je n’imagine pas au moment où je vous écris ? Quelles que soient les raisons qui ont conduit à la publication de cette nouvelle, qu’en est-il des autres femmes présidentes de clubs ou de comités départementaux, certaines depuis fort longtemps, et qui ne se sont jamais targuées de cette position sur le site de la FFE ?

Lire la suite

Débat présidentiel FFE

Le club d’échecs de Cergy-Pontoise organisera, le mercredi 9 novembre, à Vauréal, un débat contradictoire entre deux des prétendants au poste de président de la FFE, messieurs Stéphane Escafre et Bachar Kouatly. Monsieur Robert Iasoni a récemment décidé de retirer sa candidature à la présidence de la FFE. Par ailleurs, Monsieur Philippe Dornbusch a décliné l’invitation.

Le débat est public et sera diffusé en différé dans les jours suivants. Vous retrouverez toutes les informations sur le site de France-Échecs :

annonce débat FFE – France-Echecs

Le débat sera organisé autour de trois thèmes majeurs de cette campagne :

  • le développement des échecs de masse (ou pour la masse ?)
  • l’aide que la FFE peut apporter aux clubs (mais à quoi sert la FFE, au fait ?)
  • Échecs et médiatisation (ou comment rendre les échecs télégéniques ?)
  • un quatrième thème « surprise » sera annoncé au dernier moment

Le débat sera modéré par Olivier Billon et Isabelle Billard, en sa qualité de présidente d’Échecs & Mixte !

Nous vous invitons à diffuser l’information auprès du plus grand nombre, notamment en téléchargeant l’affiche de cet événement exceptionnel pour notre discipline : flyer-debat

Vous pouvez également contacter les organisateurs, via l’adresse : debatffe@gmail.com

L’association Échecs & Mixte ! est consciente de l’importance de l’événement et fière de pouvoir y participer. Nous espérons que la qualité du débat sera à la hauteur des enjeux qui s’annoncent pour notre fédération, très (trop ?) secouée ces temps derniers. Nous vous attendons nombreux et nombreuses à Vauréal le 9 novembre.

Isabelle Billard

OMC (Oh ma coupe !) Episode 1

Aujourd’hui, réaction à chaud et petit exercice d’analyse picturale à propos de l’image présentée ci-dessous et que j’ai reçue, comme d’autres, hier, en accompagnement d’un mail annonçant un événement échiquéen.

 

coupe-parite-chambery

Tout d’abord, reconnaissons que la conception de cette affiche est une réussite graphique et technique : des tons sépia raffinés, une diagonale superbement occupée par le galbe de la chaussure et soulignée par le trait discret du haut à gauche vers le bas à droite, les renvois clair/foncé et Roi/Dame, rien à dire, c’est du très beau travail.

En revanche, pour ce qui est du message véhiculé par cette image, c’est à vomir.

Lire la suite

Les quatre listes de décembre en marche

La campagne pour l’élection présidentielle (à la FFE) a officiellement débuté avec la parution des listes de candidatures (que vous retrouverez ici, accompagnées des programmes des candidats). Nous vous invitons vivement à lire ces quatre professions de foi avec attention, afin de vous faire une opinion personnelle. Dans la suite du texte, nous ferons référence à ces listes et programmes par les abréviations DO (Dornbusch), ES (Escafre), IA (Iasoni) et KO (Kouatly).

L’association Échecs & Mixte ! a procédé à une rigoureuse analyse de texte de ces pages. Espérant pouvoir apporter une pierre constructive aux débats qui s’annoncent, nous vous livrons ci-dessous nos commentaires. Il s’agit de discuter ouvertement de nombreux points qui nous paraissent importants dans le cadre de cette élection qui fait suite à des événements exceptionnels pour la fédération. Dans cette optique, nos commentaires dépassent quelque peu le cadre des buts de l’association car nous n’avons pas la prétention de croire que la seule question de la mixité soit vitale pour l’avenir de la FFE.

Lire la suite

Mon prix n’est pas dans ma couronne

Nous revoici à l’été, et je voudrais revenir sur un sujet que j’ai déjà traité l’an dernier mais qui mérite à mon avis amplement qu’on s’y attarde.

Du 16 au 24 juillet, j’ai eu le plaisir de participer au tournoi de Vaujany (site du tournoi.; page officielle FFE des résultats). Celui-ci, comme c’est habituel, était découpé en plusieurs sous-tournois selon l’Elo de départ et intitulés Principal, Accession (Elo inférieur à 1900) et Petizelos (Elo inférieur à 1500). Il s’est naturellement terminé par la distribution des prix et je voudrais donc revenir sur le concept de prix et surtout, de « prix féminins ».

Tout d’abord, examinons ce qu’ont choisi et annoncé les organisateurs du tournoi, en commençant par les prix « au général », ce qui veut dire au classement global tel qu’il est calculé par le programme Papi. Pour le tournoi principal, ils affichaient entre 10 et 12 prix avec des sommes de 1200/900/650 € pour les trois du podium. Pour l’Accession, il y avait de 5 à 7 prix (400/250/150 € au podium) et enfin, le Petizelos se voyait doté de 150/100/50 € pour les trois premiers. Comme pour tout tournoi, il était clairement entendu que ces chiffres n’étaient valables qu’en l’absence d’ex aequo et, dans le cas contraire, le système de départage selon le buchholz tronqué puis la performance devait être appliqué (voir le règlement du tournoi ici). Ces prix récompensent les meilleurs (en points, puis, en cas de départage, selon le système choisi) de chaque tournoi, sans condition de genre, d’âge ou de tranche Elo initiale. Ces prix généraux correspondent donc à la définition et à l’attribution usuelle dans chaque type de sport ou de compétition : Vous classez les performances des concurrents selon un code défini à l’avance et connu de tous et vous récompensez en argent les meilleurs, avec éventuellement une jolie coupe en plus. Parfait.

Lire la suite

Promotion de la femme dans les échecs : le label club féminin

Pour aujourd’hui, c’est Sonia Bogdanovsky, qui se définit elle-même comme une « joueuse de base », qui donne son point de vue sur le label féminin décerné par la FFE. Bonne lecture de ce décryptage sans concessions.

Les personnes qui cherchent à «promouvoir la femme dans les échecs» à la FFE veulent sans doute réellement que les échecs se féminisent, afin qu’on arrive à une fédération où il y aura autant de joueurs que de joueuses et où, en haut niveau, les femmes seront aussi fortes que les hommes. Et sur cela, je suis de tout cœur avec eux.

Mais je suis loin de partager leur vision de «la femme» et des moyens utiles et nécessaires pour la «promouvoir» en tant que joueuse. Je l’ai compris quand je suis tombée sur un petit symbole rose violacé sur le site de la FFE à côté du nom d’un club. En cherchant, j’ai découvert que cela voulait dire que ce club était titulaire du « Label club échecs au féminin » de la FFE. 48 clubs sont actuellement titulaires de ce label en France (la liste est disponible sur le site de la fédération, dans l’onglet «féminines»; liste des clubs labellisés 2015-2017). Ils ont le droit de mettre en avant cette distinction dans leur communication avec leurs partenaires privés et les institutions publiques, et la ville où ils se trouvent reçoit une lettre pour signaler la labellisation.

Au départ, l’idée m’a enthousiasmée et je me suis dit que mon club actuel l’obtiendrait facilement : il y a «beaucoup» de femmes par rapport à la plupart des clubs (20% de l’effectif), dont plusieurs à y être capitaine ou à l’avoir été, et on y est considérée comme des membres du club à part entière. Ensuite j’ai lu la Charte pour l’obtention du Label club féminin. Elle contient toute de série de mesures (dont on ne sait pas trop si ce sont des propositions ou des obligations) visant à ce que les femmes se sentent bien dans un club. Et je me suis demandé si j’avais envie que le mien y soit associé.

Lire la suite

Nat.IIF, bilan 2016

Fin janvier 2016, j’avais effectué un compte-rendu partiel de la phase ligue de la Nat.IIF. Il était partiel en ce sens qu’à cette date, plusieurs résultats de matches n’étaient pas encore publiés sur le site de la FFE si bien qu’il m’était impossible, par exemple, de fournir les chiffres exacts de participation. J’avais promis de compléter ce premier compte-rendu dès que possible mais le temps passe et, plus de quatre mois plus tard, la phase interligue a eu lieu, les équipes promues en Nat.IF sont connues mais je désespère malgré tout de pouvoir être parfaitement exhaustive quant aux résultats. Voici donc un bilan chiffré au mieux des informations dont je dispose au 20/06/2016 et sauf erreur de ma part.

La FFE est constituée de 31 ligues mais, en consultant la page de résultats de la FFE pour la phase ligue, on s’aperçoit que pas moins de 10 ligues manquent à l’appel : Auvergne, Corse, Franche-Comté, Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Polynésie et Réunion. En l’absence même de leur mention, je considère qu’aucune équipe n’était inscrite et que, de fait, la compétition n’a même pas eu lieu. Par ailleurs, curieusement, pour la ligue de Bourgogne, qui est dûment référencée sur la page de résultats, il n’y a aucune mention d’équipes, de résultats ou de qualifications. Je n’ai aucune explication à ceci mais cela ne m’empêche pas de constater que 11 ligues sans résultats sur 31, ça fait tout de même 35% de non-participation des ligues. L’adhésion libre et spontanée à cette compétition n’est pas flagrante.

Lire la suite

Elles-lections

Femme-Vote[1]

Les élections en vue du renouvellement du comité directeur de la FFE auront lieu début décembre 2016. Vu les statuts, la date limite pour le dépôt des listes est pour bientôt (5 mois calendaires avant la date fixée pour les élections, soit, si je compte bien, pour début juillet) et (je cite) :

« Chaque liste se présentant à l’élection doit comporter 24 candidats éligibles et six suppléants, dont un nombre minimal de 25% de personnes de chacun des deux sexes lorsque la proportion de licenciés de l’un des deux sexes est inférieure à 25 %, ou de 40% lorsque cette proportion est supérieure ou égale à 25 %, conformément à l’article L. 131‐8 du Code du Sport. Pour garantir cette représentation, chaque liste doit comporter un nombre égal de personnes de chacun des deux sexes dans les 12 premières places ».

Cette élection sera évidemment l’occasion de débattre et de confronter des idées et des visions. Sans vouloir être exhaustive et sans mettre un quelconque ordre de priorité, je citerais le développement harmonieux des secteurs professionnel et amateur, la place des clubs scolaires, les partenariats avec différents sponsors, le regroupement des régions mais aussi, bien sûr, les questions que l’association Echecs&Mixte ! soulève quant à la place des femmes à la FFE et, de façon plus générale, dans le monde échiquéen.

En tant que personne morale, l’Association n’a pas vocation à déposer une liste. De plus, l’association doit rester indépendante et libre de ses opinions. Par suite, étant présidente de l’association, je ne serai pas candidate sur une quelconque liste. De fait, je considère avoir la fibre militante plutôt que des ambitions politiques, contrairement à ce que certaines personnes ont pu croire ou prétendre, qui se reconnaitront. En revanche, chacun des membres de l’Association, homme ou femme, est vivement encouragé à défendre les idées prônées par E&M ! et à se présenter, s’il le souhaite, sur la liste de son choix. Il est bien compris que chaque membre est libre de ses actes mais que le bon sens laisse supposer que cette personne aura jugé, en son âme et conscience, que la liste qu’elle aura retenue est la plus en accord avec les idées avancées par E&M !.

Lire la suite