France jeunes : quelle catégorie (mixte ou filles) allez-vous choisir ?

 

Les phases qualificatives (départements et ligues) pour les championnats de France jeunes vont bientôt commencer. Pour toutes les joueuses et leurs parents une question se pose au préalable : dans quelle catégorie allez-vous vous inscrire ou inscrire votre fille ? En mixte ou en filles ? Et qu’est-ce que l’association Échecs & Mixte ! peut apporter aux joueuses face à cette question ?

Lors de la pétition pour la mixité des championnats de France jeunes, un certain nombre de personnes ont argué que cette pétition était sans objet, que les championnats de France jeunes étaient déjà mixtes, et que les filles souhaitant jouer en mixte pouvaient le faire sans aucun problème. J’imagine donc que des centaines de jeunes filles et leurs parents se posent tous les anschpFj-2015-pau la question « dans quelle catégorie jouer cette année ? », évaluent les pour et les contre et choisissent en ayant pleinement conscience des implications de ce choix.

Ce n’est pourtant pas l’impression que donnent les témoignages publiés sur ce site. Ce qui a plutôt l’air de se passer, c’est que les filles s’inscrivent ou sont inscrites massivement dans les championnats féminins sans que la question se pose vraiment. Ou lorsqu’elles le font, les pressions diverses (regard des autres, système de qualification) sont suffisamment fortes pour qu’elles n’aient pas l’impression d’avoir un réel choix.

En attendant que les championnats de France jeunes deviennent exclusivement mixtes, il convient de considérer sérieusement l’alternative.

En participant au mixte, les points négatifs :
– la joueuse risque d’être la seule ou l’une des rares filles à jouer avec les garçons
– ses chances de se qualifier en catégorie féminine supérieure sont remises en cause (du fait du système de qualification actuel)
… et les points positifs :
– le tournoi sera plus fort que le tournoi féminin et donc potentiellement plus intéressant
– la joueuse peut prétendre à un titre et une qualification mixtes, pas juste à leurs pendants féminins

Et, en miroir, les points positifs du féminin :
– la joueuse ne sera pas « guettée au tournant » selon les propres termes d’une jeune joueuse
– elle garde toutes ses chances de se qualifier en catégorie féminine supérieure
… et les points négatifs :
– le tournoi sera plus faible que le tournoi mixte et donc potentiellement moins intéressant
– la joueuse renonce au titre et à la qualification mixtes avant même d’avoir joué

Comme on le voit, la question n’est pas évidente, et il n’est pas surprenant que même des joueuses convaincues des bienfaits de la mixité jouent malgré tout en catégorie féminine. La discussion ne doit pourtant pas être enterrée, d’autant plus que certaines jeunes joueuses, une fois arrivées à l’âge adulte, regrettent d’avoir joué principalement en catégories jeunes féminines ! (voir par exemple ici ou )

Quel rôle avons-nous à jouer en tant qu’association dans cette problématique ?

  • Nous nous proposons de discuter des cas particuliers en tête à tête ou par téléphone/skype avec les joueuses, les parents, les responsables de club/comité/ligue et les entraîneurs qui le désirent.
  • Nous pouvons aussi mettre en relation les joueuses qui souhaitent passer en catégorie mixte. Peut-être que certaines seraient prêtes à sauter le pas si d’autres le faisaient en même temps.
  • Nous pouvons aussi discuter avec les personnes responsables des qualifications pour voir quelle serait leur attitude vis-à-vis d’une joueuse décidant de participer en catégorie mixte.

N’hésitez pas à nous contacter !

Pour ceux pour qui la question ne se pose pas, n’hésitez pas à faire suivre cet article aux jeunes joueuses et parents de jeunes joueuses de votre connaissance !

Laisser un commentaire